COMIC STREET SE MET AU VERT !!!








Bye Bye été,
Bonjour automne …

Finis les tongs,


 les shorts, les cornets deux boules et le monoï. En ces temps automnaux, il n’est pas rare que le coup de pompe vous guette à tous les coins de rue.

Petit déj' à base de spiruline made in SOSpiruline dans un mug Made in Comic Street
Petit déj’ à base de spiruline made in SOSpiruline dans un mug Made in Comic Street

Aujourd’hui, sous notre Streetoscope, LA SPIRULINE.

Ce superaliment est en fait une algue bleue (cyanobactérie) vieille d’environ 3 milliards d’années. Protéines, caroténoïdes, fer, oligo-éléments ; la spiruline vous apporte donc tous les nutriments nécessaires à votre santé et à votre tonus. Je l’ai testée, et, c’est vrai, ça marche vraiment! Je ne suis pas du matin, et pourtant, au réveil, fini les yeux qui piquent. Au niveau du goût, on ne va pas se mentir, c’est pas du nougat, on sent bien que la plante vit dans l’eau. Du coup, ça donne un goût un peu salé qui va super bien dans les vinaigrettes, mais pas super bien avec tout.

À la suite de l’interview, retrouvez ma recette secrète !!!

STREETERVIEW

  • COMIC STREET :
    Bonjour Rosine LECONTE, peux-tu nous présenter ton entreprise SOSpiruline ?
  • Rosine LECONTE :
    J’ai créé SOSpiruline en 2016 à Mormès dans le Gers. J’y produis de la Spiruline, que tu as très bien présentée précédemment. Issue d’une « reconversion » pas si éloignée, car auparavant je produisais déjà des micro-algues au sein d’un bureau d’études spécialisé en aquaculture. J’ai souhaité me lancer à mon compte car c’est un métier qui a du sens, avec un produit exceptionnel qu’est la Spiruline et être agricultrice (aquacultrice en l’occurence) c’est très complet : j’assume les différents aspects du métier (production, commercialisation, ensachage, communication, comptabilité…etc.) et surtout, ça fait partie d’un choix de vie plus global avec mon conjoint, lui aussi installé à son compte dans l’agriculture.
  • COMIC STREET : 
    Je sais qu’il n’y a pas encore de label bio pour la spiruline. De ton côté, quelles sont tes exigences pour avoir le meilleur produit possible sans toutefois obéir à un cahier des charges commun aux spiruliniers ?
  • Rosine LECONTE :
    Et bien en fait on a bel et bien un cahier des charges commun, mais on souhaite pouvoir évoluer vers une certification reconnue car c’est une forte demande du consommateur et ça viendra appuyer nos efforts en termes de qualité. On y travaille (en tant que fédé (Fédération des Spiruliniers de France)) et espèrons y parvenir rapidement. 
    Pour l’instant, j’utilise des intrants autorisés en agriculture biologique, un seul est dit « conventionnel » car non existant en AB à ce jour.
  • COMIC STREET : 
    Pourquoi tout le monde (mis à part contre-avis médical) devrait prendre de la spiruline ?
  • Rosine LECONTE : 
    Parce que c’est incroyablement riche et que chacun peut y trouver un intérêt. Soit parce qu’on a un petit coup de pompe (ou un gros) et qu’une cure de vitamine et fer ne fait de mal à personne.
    Parce que c’est naturel et pas transformé, par conséquent le corps le reconnaît mieux et l’assimile donc mieux que des molécules de synthèse.
    Parce que c’est fait ici, qu’on peut visiter et discuter avec la productrice (moi ! hihi), c’est pas du Pipo de l’autre bout du monde. Ce qu’on fait, on le fait bien et avec amour, en plus, consommer local c’est soutenir l’économie française.
    Parce qu’avoir une alimentation variée est finalement la clé d’une alimentation saine.
    Parce qu’on est sportif et qu’on ne souhaite pas ingurgiter des protéines en poudre qui viennent d’on ne sait où, mais qu’on préfère ménager sa monture pour aller plus loin, tout en se nourrissant sainement pour apporter au corps tout ce qu’il consomme en grande quantité suite à/en amont d’un effort physique.
  • COMIC STREET :  
    Si jamais on a un coup de mou, où peut-on retrouver ta spiruline ? 
  • Rosine LECONTE :  
    Vous pouvez m’en commander directement sur mon site et y retrouver mes points de ventes ici :  https://www.sospiruline.fr  ,me retrouver sur le marché d’Eauze le jeudi matin ou encore mieux, venir directement à la ferme comme ça on en profite pour visiter !
  • COMIC STREET : 
    Si tu devais décrire ta spiruline avec une chanson, laquelle serait-ce ? 
  • Rosine LECONTE :
    Je dirais Happy de Pharrell Wiliams, ça file la patate comme la Spiruline ! 
    J’imagine bien l’intérieur de ton corps chanter « Happy » en chœur quand tu manges les paillettes de SOSpiruline !
Une cuillère à café de Spiruline, et un bon coup de Pharell pour bien commencer la journée.

Merci beaucoup Rosine pour cette interview revigorante.



Et maintenant, pour vous les Streeters, ma recette exclusive !

Le SPIRULIME

  • Prenez donc un verre à mojito
  • Mettez y une cuillère de spiruline (environ 3 gr)
  • Ajoutez aussi jus de citron vert a gusto
  • Une cuillère de cassonade
  • Et de l’eau

Le plus de ce cocktail est que le fait d’ajouter du jus de citron améliore l’absorption du fer par l’organisme. De plus, ça atténue le goût typique qui peut déranger parfois les papilles. Au final, un délice rafraîchissant et dynamisant !


À bientôt les Streeters pour de nouvelles aventures graphiques, mais pas que … !

Si avez aimé cet article, n’oubliez pas de vous abonnez à ma newsletter pour d’autres articles palpitants à venir !


À propos de l'auteur: comic-street

Comic Street, quésaco ? L'histoire de Comic Street commence avec un jeune homme touche-à-tout qui, son Bac d'arts plastiques en poche, décide de ne pas poursuivre dans ce domaine. Bien qu'ayant toujours dessiné, il décide d'aller dans une grande ville pour céder au chant des sirènes ; les sciences humaines. Fort de ces deux années d'expérience universitaire, l'envie d'apprendre un métier se fît prégnante. Il n'en fallait pas moins pour s'inscrire dans une école de prothèse dentaire histoire de renouer avec un savoir-faire, une créativité. La trentaine pointant le bout de son nez, l'envie d'être stable et constructif s'insinua lentement. Pourquoi ne pas retourner à ses premières amours ? Le dessin ! Après une formation diplômante en Infographie / Graphisme / Webmastering, l'idée de retourner dans sa ville natale et de fonder une entreprise pour exercer un métier qu'il aime était une obsession : l'idée de Comic Street était née !

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.